MONTRÉAL, Québec, le 10 novembre 2020 – Xebec Adsorption Inc. (TSXV: XBC) (« Xebec » ou la « société »), fournisseur mondial de solutions d’énergie propre, a annoncé aujourd’hui ses résultats du troisième trimestre 2020 et de la période des neuf premiers mois de 2020 avec les faits saillants suivants :

Revenus de 18,4 M$ pour le troisième trimestre 2020 comparativement à 13,2 M$ pour la même période en 2019, ce qui correspond à une augmentation de 39 %.
Un BAIIA négatif de 1,3 M$ pour le troisième trimestre 2020, contre un BAIIA positif de 1,4 M$ pour la même période en 2019.
Une perte nette de 2,2 M$ ou 0,02 $ par action pour le troisième trimestre 2020, comparativement à un profit net de 1,0 M$ ou 0,02 $ par action pour la période correspondante en 2019.
Augmentation du fonds de roulement à 81,3 M$ en date du 30 septembre 2020 pour un ratio de 4,4:1, comparativement à un fonds de roulement de 36,9 M$ et un ratio de 3,2:1 au 31 décembre 2019.

Points saillants financiers :

Résultats financiers et derniers développements

  • Revenus de 50,2 M$ pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2020, comparativement à 35,7 M$ pour la même période en 2019, ce qui représente une augmentation de 41 %. Cette augmentation s’explique principalement par le volume plus élevé d’importants contrats de technologies propres et l’acquisition d’entreprises de services.
  • Marge brute de 11,7 M$ (ou 23 % des revenus) pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2020, comparativement à 11,4 M$, soit une augmentation de 32 %, par rapport à la même période en 2019.
    La marge brute de l’entreprise est moins élevée dans la division des technologies propres en raison d’investissements dans le développement et la normalisation des produits et de coûts de construction plus élevés pour les sites touchés par la réglementation COVID-19.
  • Perte nette de 3,7 M$ ou de (0,04) $ par action pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2020, comparativement à un profit net de 2,5 M$ ou de 0,04 $ par action pour la même période en 2019, soit une détérioration de 6,2 M$ et de 0,08 $ par action. Cette baisse s’explique principalement par une réduction de la marge brute, une augmentation des frais de vente et d’administration, et la baisse de productivité causée par la pandémie de COVID-19.
  • Un BAIIA négatif de 0,7 M$ pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2020, comparativement à un BAIIA positif de 3,7 M$ pour la même période en 2019, ce qui correspond à une diminution de 4,4 M$.
  • Augmentation du carnet de commandes de 17,4 M$ au cours des 12 derniers mois, passant de 71,0 M$ le 11 novembre 2019 à 88,4 M$ le 9 novembre 2020.
  • Augmentation des frais de vente et d’administrationde 6,6 M$ lors de la période de neuf mois close le 30 septembre 2020 comparativement à la même période en 2019. Cette augmentation est principalement due à la croissance du nombre d’employés et aux coûts associés afin de soutenir la croissance des ventes, du carnet de commandes et du carnet de devis. Des coûts ponctuels d’acquisition plus élevés que prévu sont également inclus en raison de l’externalisation de la diligence raisonnable.
  • Au 30 septembre 2020, l’entreprise disposait de 51,9 M$ de liquidités, contre 22,7 M$ au 31 décembre 2019, et d’un fonds de roulement de 81,3 M$, contre 36,9 M$ au 31 décembre 2019.
  • Le 31 juillet 2020, Xebec a acquis l’entreprise Air Flow, basée en Caroline du Nord, afin d’élargir son réseau de services de technologies propres.
  • Le 31 août 2020, Xebec a acquis l’entreprise Applied Compression Systems, basée en Colombie-Britannique, afin d’élargir son réseau de services de technologies propres.
  • Le 21 octobre 2020, la Bourse de Tonronto (« TSX ») a approuvé sous condition l’inscription à la cote des actions ordinaires de Xebec (les « actions »). L’inscription des actions est soumise à la condition que Xebec remplisse toutes les exigences de la TSX, y compris la réception de tous les documents requis au plus tard le 19 janvier 2021 et la distribution des actions à un nombre minimum d’actionnaires publics. Dès réception de l’approbation finale de la TSX, et sous réserve de celle-ci, les actions seront retirées de la cote de la Bourse de croissance TSX et pourront être négociées sur la TSX sous le symbole « XBC ».
  • Le 31 octobre 2020, Xebec a acquis The Titus Company, basée en Pennsylvanie, afin d’élargir son réseau de services de technologies propres.

Citation du chef de la direction :

« Malgré la perturbation du marché causée par la COVID-19, Xebec a pu faire preuve de résilience, maintenir sa trajectoire de croissance des revenus et réussir à conclure plusieurs acquisitions. Tout comme le trimestre précédent, le troisième trimestre a été marqué par les défis posés par la COVID-19 alors que les pays du monde entier ont continué à lutter contre les effets de la pandémie et sa résurgence. Cela a eu un impact sur notre capacité à fournir des produits aux clients et nous avons continué à subir des coûts plus élevés liés aux opérations et aux installations en raison des mesures de santé et de sécurité accrues.

Nous nous attendons à une normalisation de nos activités dans le futur, tandis que nous en apprenons plus sur la COVID-19, améliorons les mesures de santé publique et travaillons en prévision d’un vaccin. Nous prévoyons que cette normalisation se traduira par un renforcement et un retour à nos marges historiques sur les produits, ainsi qu’une réduction des coûts ponctuels liés à l’externalisation des activités de fusion et d’acquisition.

Nous sommes d’avis qu’en ce moment critique, les gouvernements doivent réfléchir au relancement de leurs économies et au rôle que joue la transition vers un avenir à faible émission de carbone dans ce processus. Nous pensons que les politiques et les investissements dans le domaine de l’énergie propre occuperont une place de premier plan dans le monde entier, comme nous l’avons déjà constaté en Europe et ici, au Canada. Nous sommes encouragés de constater que les demandes de devis pour les projets de gaz renouvelable ont repris au cours du deuxième semestre de cette année, et nous restons positifs quant à nos perspectives d’avenir.

Finalement, 2020 s’est révélée être une année où nous nous sommes concentrés sur l’établissement de bases solides pour Xebec. Nous avons élargi nos équipes de gestion et d’exploitation et réalisé un certain nombre de projets d’amélioration internes, tels que la mise en place d’un nouveau PGI, de nouvelles capacités en matière de rapports ESG, la création d’une équipe de fusions-acquisitions et la mise en place de contrôles internes conformes à la norme 52-109 pour l’introduction en bourse. Bien que l’année ne se soit pas déroulée comme prévu initialement, je suis convaincu que nous construisons les bases nécessaires à l’expansion rapide que nous prévoyons pour l’entreprise dans les années à venir », a déclaré Kurt Sorschak, président du conseil d’administration, chef de la direction et président de Xebec Adsorption Inc.

Marché actuel et orientation pour la fin de 2020

Les systèmes de purification du gaz naturel renouvelable et d’hydrogène continuent de bénéficier d’une forte demande, et les ventes ont connu une hausse marquée au cours du deuxième semestre de l’année. Les divisions Industriel et Services et pièces continuent de bien se développer grâce à la croissance interne et externe.

Néanmoins, nous continuons à constater des retards et des coûts plus élevés pour la livraison de nos produits de technologies propres, ce qui a une incidence sur nos revenus et notre rentabilité. Cette situation est due à l’augmentation des coûts de fabrication et d’installation résultant des mesures accrues en matière de santé et sécurité et de télétravail. Xebec s’attend à ce que les coûts opérationnels en pourcentage des revenus reviennent à des niveaux normaux une fois que la pandémie ralentira, ce qui est prévu pour le deuxième semestre 2021.

En outre, la mise en place de notre réseau de services de technologies propres progresse bien, bien que nous constations une augmentation des coûts ponctuels liés à l’externalisation et à la réalisation virtuelle des activités de fusion et d’acquisition. Cela inclut les vérifications préalables sur place, effectuées principalement par des entreprises partenaires locales, ce qui a augmenté nos coûts d’externalisation.

Xebec se trouve dans une période de transition où nous investissons considérablement dans les équipes opérationnelles et de gestion pour créer une organisation qui peut se développer tout en assurant une croissance continue en 2021 et au-delà. Cet investissement, ainsi que les investissements liés aux acquisitions, à notre progiciel de gestion intégré (PGI) et à la cotation à la Bourse de Toronto, se traduisent principalement par une augmentation des frais de vente et d’administration.

L’impact de la COVID-19 sur les recettes nous amène à ajuster nos prévisions pour 2020 entre 70 et 80 M$, comparativement à la prévision de 80 à 90 M$ précédente. En raison de l’augmentation des coûts d’exploitation pendant la pandémie, ainsi que des investissements mentionnés ci-dessus, Xebec ne prévoit pas d’être rentable sur la base des bénéfices nets et du BAIIA pour 2020.

Systèmes de technologies propres
La division des systèmes de technologies propres continue de croître et de se développer. Tout au long du trimestre, nous avons reçu plusieurs commandes de systèmes de purification du gaz naturel renouvelable (GNR) et d’hydrogène. En outre, nous sommes en phase finale de négociation pour un certain nombre de nouveaux projets passionnants, ce qui nous permet d’envisager des perspectives positives de commandes à court terme et d’augmenter notre carnet de commandes.

Le nouveau produit BGX Biostream™ (« Biostream ») conteneurisé de Xebec pour les applications de valorisation du biogaz à petite échelle a été lancé ce trimestre. Ce produit a été accueilli de façon positive sur le marché en raison de son prix attrayant et de ses faibles coûts d’exploitation par rapport à la concurrence. Alors que nous continuons à commercialiser cette nouvelle solution auprès des producteurs laitiers, nous nous attendons à une forte demande pour un produit standardisé et clé en main. À ce jour, nous avons plus de 100 M$ en commandes pour les projets Biostream uniquement. Ce produit sera lancé sur les marchés européens en 2021 et nous prévoyons de générer une dynamique positive en Italie, en France et en Espagne.

Enfin, nous continuons de considérer les demandes de devis comme un indicateur précoce des commandes futures. Notre carnet de devis est toujours aussi solide à 1,17 G$ (au 9 novembre 2020) et notre carnet de commandes s’élève à 88,4 M$.

Divisions Industriel et Service et pièces
Xebec continue à mettre en œuvre sa stratégie d’expansion en acquérant des entreprises de services afin de développer son réseau de services de technologies propres dans toute l’Amérique du Nord. Les revenus devraient passer de 11,5 M$ en 2019 à plus de 30 M$ en 2020. Au troisième trimestre 2020, Xebec a réalisé une marge brute de 31,4 % (34 % pour la période de neuf mois), inférieure à notre objectif de plus de 40 %. Nous prévoyons de réaliser des réductions de coûts qui devraient améliorer nos marges dans la fourchette visée, alors que nous renforçons des synergies avec nos acquisitions et optimisons notre gamme de produits.

De plus, les clients qui choisissent un fournisseur pour une installation de gaz naturel renouvelable ou d’hydrogène de plusieurs millions de dollars accordent une importance primordiale au service et au soutien. Nous prévoyons d’étendre notre réseau de services de technologies propres à toute l’Amérique du Nord au cours des prochaines années et nous visons un chiffre d’affaires annuel d’environ 200 M$ dans cette division d’ici 2025.

Infrastructures de gaz renouvelable
Comme annoncé précédemment, Xebec abordera la question des infrastructures de gaz renouvelable au Québec par le biais de GNR Québec Capital L.P. (GNRQC), un fonds que Xebec a créé avec le Fonds de solidarité FTQ plus tôt cette année. Toutes les activités d’infrastructure de Xebec au Québec ont été regroupées au sein de GNRQC.

Le 3 juillet 2020, le gouvernement du Québec a annoncé son plan de gestion des matières organiques avec l’objectif de recycler ou de récupérer 70 % des déchets organiques de la province d’ici 2030. Parallèlement à cet objectif, la province a prévu un financement de 1,2 G$ pour aider les municipalités et les entreprises privées à mettre en place des services de collecte et des installations de traitement des matières organiques. En outre, il existe un programme spécifique (PTMOBC) pour le traitement des matières organiques par biométhanisation (production de gaz naturel renouvelable) et compostage, dont le budget sera augmenté de 308 M$. Enfin, le gouvernement du Québec a annoncé le 4 juillet 2020 son engagement à verser 70 M$ pour le financement de projets de GNR.

GNRQC vise à réduire les émissions de méthane en détournant les déchets organiques des décharges, en recyclant les nutriments dans l’agriculture et en augmentant la production de gaz naturel renouvelable (GNR) au Québec. Lorsqu’elle sera pleinement capitalisée et qu’elle aura bénéficié d’un effet de levier approprié, GNRQC sera en mesure de financer 12 à 15 projets de gaz naturel renouvelable dans la province.

GNRQC a commencé ses activités au troisième trimestre et évalue actuellement 10 projets de développement.

Plan de gestion pour 2021
Pour 2021, Xebec prévoit actuellement de poursuivre sa croissance rapide et de redevenir rentable. Cependant, étant donné les incertitudes entourant la COVID-19, nous fournirons des prévisions de revenus et de bénéfices pour l’année fiscale 2021 avec nos résultats du quatrième trimestre 2020. De plus, Xebec ne prévoit pas d’enregistrer de revenus pour sa division d’infrastructures de gaz renouvelable en 2021, en raison du transfert de l’activité québécoise à GNRQC.

Approbation conditionnelle pour la cotation à la Bourse de Toronto (TSX)
Xebec est heureux d’annoncer que, le 21 octobre 2020, la Bourse de Toronto (TSX) a approuvé sous condition l’inscription à la cote des actions ordinaires de Xebec (les « actions »). L’inscription des actions est soumise à la condition que Xebec remplisse toutes les exigences de la TSX, y compris la réception de tous les documents requis au plus tard le 19 janvier 2021 et la distribution des actions à un nombre minimum d’actionnaires publics. Dès réception de l’approbation finale de la TSX, et sous réserve de celle-ci, les actions seront retirées de la cote de la Bourse de croissance TSX et pourront être négociées sur la TSX sous le symbole « XBC ».

Xebec organise un webinaire à l’intention des investisseurs pour discuter des résultats du troisième trimestre 2020
Un webinaire à l’intention des actionnaires, analystes, investisseurs, représentants des médias et autres parties prenantes aura lieu aujourd’hui, le 10 novembre 2020 à 11 h HAE (8 h HAP).

Inscrivez-vous ici : https://app.livestorm.co/xebec-adsorption-inc/2020-q3-investor-webinar

Un enregistrement du webinaire et des documents de soutien seront disponibles aujourd’hui dans la section « Investisseurs » du site Web de l’entreprise à l’adresse suivante : investors.xebecinc.com.

États financiers du 3e trimestre 2020 et rapport de gestion

Les états financiers complets, les notes aux états financiers et le rapport de gestion pour la période de six mois close le 30 septembre 2020 sont disponibles sur le site Web de l’entreprise à l’adresse www.xebecinc.com ou sur le site Web de SEDAR au www.sedar.com.

Liens connexes :
https://www.xebecinc.com 
Présentation du BGX Biostream 

Pour de plus amples renseignements :
Brandon Chow, Directeur des relations avec les investisseurs
Xebec Adsorption Inc.
[email protected]
+1 450.979.8700, poste 5762

À propos de Xebec Adsorption Inc.
Xebec est un fournisseur mondial de solutions dédiées à la génération, la purification et la filtration des gaz pour les secteurs de l’industrie, de l’énergie et des énergies renouvelables. Bien implanté dans le domaine de la transition énergétique grâce à des technologies brevetées qui transforment les gaz bruts en sources d’énergies renouvelables propres, Xebec compte plus de 1 500 clients, parmi lesquels des petites entreprises, des multinationales, des municipalités et des organismes gouvernementaux soucieux de réduire leur empreinte carbone. Xebec, dont le siège social est situé à Montréal, au Québec, a plusieurs bureaux de vente et de soutien en Amérique du Nord et en Europe, ainsi que deux usines de fabrication à Montréal et à Shanghai. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur www.xebecinc.com.

Avertissement

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué contient des déclarations et des informations de nature prospective (ci-après dénommées collectivement « déclarations prospectives ») au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes déclarations, autres que celles portant sur des faits historiques, sont des déclarations prospectives et sont soumises à des risques et à des incertitudes. En général, les déclarations prospectives peuvent être identifiées grâce à l’utilisation de termes comme « planifie », « cherche », « s’attend », « estime », « entend », « anticipe », « croit », « pourrait », « probablement », ou des variations de ces termes, ou encore des déclarations stipulant que certains événements, actions ou résultats « peuvent », « seront », « pourraient », « seront pris », « se produiront », « seront réalisés », ou d’autres expressions similaires. Les déclarations prospectives, notamment les déclarations concernant les futures dépenses d’investissements, les revenus, les dépenses, les bénéfices, les performances économiques, l’endettement, la situation financière, les pertes et les perspectives futures, mais aussi les attentes de la direction de Xebec à l’égard des informations relatives à l’entreprise ou au développement et à la croissance des activités de Xebec, impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient amener les résultats, le rendement, les perspectives et les occasions réels à différer sensiblement de ceux exprimés ou suggérés dans ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont soumises à des facteurs et des incertitudes sur le plan commercial et économique, mais aussi à d’autres facteurs qui peuvent amener les résultats réels à différer sensiblement, notamment les hypothèses et les facteurs de risque pertinents énoncés dans les documents publics de Xebec, comme, entre autres, le dernier rapport de gestion annuel ou bien la dernière notice annuelle, déposés sur le site Web SEDAR (www.sedar.com). Par ailleurs, si un ou plusieurs de ces risques, incertitudes ou autres facteurs devaient survenir, ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient sensiblement différer de ceux décrits dans les déclarations ou informations prospectives. Ces risques, incertitudes et autres facteurs concernent notamment la condition incertaine et imprévisible de l’économie mondiale, la capacité de Xebec à générer une croissance de revenus, le nombre limité de clients et d’autres facteurs. Bien que Xebec estime que les hypothèses et les facteurs utilisés dans la préparation des déclarations prospectives sont raisonnables, il convient de ne pas se fier indûment à ces déclarations, qui ne s’appliquent qu’à la date du présent communiqué de presse. En effet, rien ne garantit que de tels événements se produiront dans les délais indiqués, ni même qu’ils se produiront. Sauf si la loi applicable l’exige, Xebec n’a aucune intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser toute déclaration prospective en cas de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres.

Le présent communiqué de presse mentionne des indicateurs non définis par les normes IFRS tels que « BAIIA », « BAIIA ajusté », « carnet de commandes » et « carnet de devis ». Ces indicateurs ne sont pas reconnus dans les Normes internationales d’information financière (abrégé IFRS) et n’ont pas de signification standardisée prescrite par l’IFRS. Ainsi, ils ne sont probablement pas comparables à des mesures similaires présentées par d’autres compagnies. Ces indicateurs non définis par les normes IFRS sont plutôt fournis au titre d’informations supplémentaires pour compléter les mesures IFRS afin d’améliorer la compréhension des résultats de nos opérations du point de vue de la direction. Ainsi, ces indicateurs non définis par les normes IFRS ne doivent pas être analysés en isolation ni être considérés comme des substituts pour analyser nos informations financières rapportées à l’IFRS.