Montréal, Québec, le 13 mai 2021 – Xebec Adsorption Inc. (TSX : XBC) (‘Xebec’), un fournisseur mondial de solutions d’énergie propre, a annoncé aujourd’hui ses résultats du premier trimestre 2021, dont voici les points saillants :

  • Le chiffre d’affaires a augmenté de 8,4 millions de dollars atteignant 20,6 millions de dollars pour la période de trois mois se terminant le 31 mars 2021, comparativement à 12,2 millions de dollars pour la même période de l’année précédente.
  • Un BAIIA ajusté de (5,8) millions de dollars pour la période de trois mois se terminant le 31 mars 2021, contre 0,7 million de dollars pour la même période de l’année précédente.
  • Une perte nette de 9,2 millions de dollars ou (0,06 $) par action au cours de la période de trois mois se terminant le 31 mars 2021, contre une perte nette de 0,7 million de dollars ou (0,01 $) par action pour la même période de l’année précédente.
  • Fonds de roulement de 129,4 millions de dollars au 31 mars 2021, pour un ratio courant de 3,6:1, contre un fonds de roulement de 171,1 millions de dollars et un ratio courant de 4,1:1 au 31 décembre 2020.
  • La direction maintient ses prévisions pour l’exercice 2021, à savoir des revenus consolidés compris entre 110,0 et 130,0 millions de dollars et une marge EBITDA ajustée comprise entre 3,0 et 4,0 %.
  • Au 31 mars 2021, l’entreprise disposait de 108,5 millions de dollars de liquidités, contre 168,6 millions de dollars au 31 décembre 2020.

 

Faits saillants financiers :

% de la variation
Q1 2021   Q1 2020
(En millions de dollars) (non vérifiées) (non vérifiées)
Chiffre d’affaires 20.6 12.2 69%
Marge brute 4.2 3.1 35%
Marge bénéficiaire brute 20% 25%
BAIIDA ajusté (1) (5.8) 0.5
Bénéfice net (perte) (9.2) (0.7)
Bénéfice net (perte) par action – de base ($/action) (0.06) (0.01)
Nombre moyen pondéré d’actions 152,512,158 85,288,048
En date du : 31 mars,
2021
  31 déc.,
2020
Total de l’actif 419.4 444.7
Total du passif 95.2 100.7
Capitaux propres 324.2 344.0
En date du:  12 mai,
2021
   20 mai,
2020
Carnet de commandes 88.5 89.8

(1) L’EBITDA ajusté part de l’EBITDA et s’ajuste aux charges de rémunération à base d’actions, à la dépréciation des stocks, au gain/perte de change sur l’obligation découlant de la participation des actionnaires sans contrôle dans une filiale, à la perte (gain) de change et à l’accroissement de la dette.

 

Résultats financiers

  • Le chiffre d’affaires a augmenté de 8,4 millions de dollars pour atteindre 20,6 millions de dollars pour la période de trois mois se terminant le 31 mars 2021, comparativement à 12,2 millions de dollars pour la même période l’année précédente. Cette augmentation s’explique principalement par les acquisitions réalisées en 2020 et 2021, dont (1) 4,7 millions de dollars pour les sociétés de services, et (2) 5,5 millions de dollars pour HyGear et Inmatec.
  • La marge brute est passée de 3,1 millions de dollars à 4,2 millions de dollars pour le trimestre se terminant le 31 mars 2021, par rapport à la même période de l’année précédente. La diminution du pourcentage de la marge bénéficiaire brute, qui est passé de 25 % à 20 %, est principalement due à la baisse des marges pour les projets de gaz naturel renouvelable (GNR) de la société.
  • Les frais généraux et administratifs (« SG&A ») pour le trimestre se terminant le 31 mars 2021, d’un montant de 10,9 millions de dollars, ont augmenté de 7,1 millions de dollars par rapport à 3,8 millions de dollars pour le même trimestre en 2020. L’augmentation est principalement due aux dépenses SG&A supplémentaires associées aux sociétés nouvellement acquises : (1) 1,5 million de dollars pour les sociétés de services et ACS, et (2) 3,1 millions de dollars pour HyGear et Inmatec. En outre, 1,0 million de dollars a été attribué aux frais de transaction et d’intégration liés aux sociétés nouvellement acquises. Enfin, les frais généraux, administratifs et commerciaux ont augmenté en raison de l’augmentation du nombre d’employés et des coûts associés pour soutenir le niveau accru des ventes.
  • Les frais de recherche et développement (R&D) de 0,5 million de dollars pour le trimestre de 2021 sont liés au développement de la deuxième génération du produit BGX Biostream™ (« Biostream ») et à la poursuite du développement de projets de valorisation du biogaz.
  • Une perte d’exploitation de 7,9 millions de dollars pour le trimestre de 2021, contre une perte d’exploitation de 0,2 million de dollars pour le même trimestre de 2020. Cette diminution s’explique principalement par l’augmentation des frais de vente, des dépenses administratives et autres frais généraux mentionnés ci-dessus.
  • Une perte nette de 9,2 millions de dollars ou (0,06 $) par action au cours de la période de trois mois se terminant le 31 mars 2021, contre une perte nette de 0,7 million de dollars ou (0,01 $) par action pour la même période de l’année précédente.
  • Un BAIIA ajusté de (5,8) millions de dollars pour la période de trois mois se terminant le 31 mars 2021, par rapport à 0,7 million de dollars pour la même période de l’année précédente.
  • Le carnet de commandes a diminué de 1,3 million de dollars au cours des 12 derniers mois, passant de 89,8 millions de dollars le 20 mai 2020 à 88,5 millions de dollars le 12 mai 2021.

 

Citation du PDG :

« Bien que l’environnement commercial demeure complexe, Xebec a enregistré un trimestre de revenus record et a vu ses marges brutes s’améliorer grâce à l’augmentation du nombre de commandes rentables traitées au cours du trimestre. Nous sommes en voie de réaliser une excellente année malgré les contraintes de la chaîne d’approvisionnement et les pressions sur les prix que nous subissons de la part des fournisseurs. Cela nous a amené à augmenter les prix d’une grande partie de nos produits. Nous sommes tout de même en mesure de maintenir notre pouvoir de tarification grâce à notre modèle d’affaires rigoureux et à nos technologies uniques.

Compte tenu de la reprise économique et de la croissance de l’industrie du GNR et de l’hydrogène, nous pensons que nous sommes au début d’une reprise économique significative qui soutiendra la croissance rapide et continue de l’entreprise. Il y a des signaux positifs d’une augmentation de l’activité manufacturière en Amérique du Nord et en Europe, ainsi qu’une accélération des mesures de décarbonisation qui stimuleront la demande pour nos solutions de technologies propres.

De plus, au cours du trimestre, HyGear et Inmatec ont contribué pour la première fois au chiffre d’affaires de l’entreprise, cette dernière ayant bénéficié du besoin mondial croissant des hôpitaux d’augmenter et de garantir un approvisionnement en oxygène plus prévisible. L’équipe en Allemagne travaille sans relâche pour que ces générateurs d’oxygène sur site parviennent aux clients qui en ont particulièrement besoin. Nous pensons que la pandémie de COVID-19 a accru la prise de conscience et l’adoption de la production de gaz sur place. La production sur place est un élément essentiel de notre stratégie à long terme et nous aidera à introduire d’autres gaz tels que le GNR, l’hydrogène et l’azote sur de nouveaux marchés.

Dans l’ensemble, nous maintenons nos prévisions pour 2021, qui prévoient une forte croissance des revenus cette année, tout en améliorant notre résultat net à mesure que les coûts se normaliseront et que nous atteindrons un meilleur levier d’exploitation. Xebec est maintenant une société plus diversifiée, avec un accès unique à plusieurs marchés en pleine croissance pour nos gaz à faible teneur en carbone », a déclaré Kurt Sorschak président et chef de la direction de Xebec Adsorption Inc.

Perspectives actuelles du marché

La situation politique et réglementaire dans laquelle s’inscrivent les produits et services de Xebec continue d’évoluer positivement. L’Europe du Nord et l’Amérique du Nord se dirigent résolument vers des objectifs de zéro émission nette d’ici 2050.

Le 22 avril 2021, lors du Sommet de la Journée de la terre, l’administration américaine s’est engagée à viser une réduction de 50 % des émissions de GES d’ici 2030. Au même moment, le gouvernement fédéral du Canada a augmenté son objectif de réduction des émissions à 40 % d’ici 2030. Ces objectifs représentent des actions rapides au cours de la prochaine décennie pour décarboniser l’énergie, l’industrie et le transport, ce qui devrait apporter un appui important à l’adoption des solutions de Xebec.

Technologies propres

Gaz naturel renouvelable (GNR)
Xebec continue de favoriser son virage vers des produits normalisés de valorisation du biogaz pour le marché du GNR. La société a lancé et livré ses deux premières unités BGX Biostream™ (« Biostream ») entièrement conteneurisées et normalisées pour les applications de revalorisation des biogaz à petite échelle. Nous livrerons quatre unités supplémentaires au cours des cinq prochains mois et nous travaillons à augmenter notre capacité de production à deux unités par mois à compter d’août 2021. Les unités BGX Biostream ™ qui ont été livrées en Californie et dans l’Idaho sont maintenant en service chez les clients et injectent du GNR dans les pipelines des services publics locaux.

Dans l’ensemble, Xebec s’attend à ce que BGX Biostream™ permette une gestion plus prévisible des coûts et une amélioration des marges brutes. La proposition de valeur du produit offre aux clients des délais d’exécution beaucoup plus courts, des périodes d’installation et de démarrage d’une semaine, une conception modulaire et évolutive, et la capacité de gérer des débits de biogaz plus petits et fluctuants. Avec l’acquisition récemment annoncée de Nortec, une capacité de fabrication supplémentaire sera créée pour l’usine de Xebec à Blainville, au Québec, afin de simplifier la production de ces unités. En raison de la demande, 11 unités BGX Biostream™ sont actuellement en production et seront livrées aux clients dans les prochains mois.

Hydrogène
L’économie de l’hydrogène connaît une croissance rapide et représente une opportunité de marché à grande échelle dans le monde entier. Cette traction continue a été démontrée par plus de 100 transactions, investissements et annonces de projets de premier plan à ce jour en 2021. L’entreprise de purification de l’hydrogène de Xebec coïncide avec les possibilités croissantes du marché, car le besoin d’hydrogène de première qualité pour les véhicules électriques à pile à combustible augmente.

Le 15 mars 2021, Xebec a annoncé un partenariat avec Coregas, une entreprise de Wesfarmers, afin de développer un écosystème dynamique pour le déploiement d’un approvisionnement en hydrogène hautement efficace sur les marchés du transport, de l’industrie et du commerce en Australie et en Nouvelle-Zélande. Xebec a également signé un accord de partenariat similaire au T1/21 avec OmAir en Inde pour développer l’écosystème indien de l’hydrogène en tirant parti du réseau de clients d’OmAir et de sa flotte de plus de 50 remorques à hydrogène. La société continue d’établir des partenariats afin d’accélérer l’adoption de ses technologies et produits d’hydrogène.

L’une des pierres angulaires de la stratégie de Xebec en matière d’hydrogène consiste à satisfaire les besoins actuels et futurs en hydrogène industriel, tout en répondant à la demande future de mobilité et de véhicules électriques à piles à combustible. Cette stratégie s’appuie sur la production d’hydrogène sur place à partir de technologies de reformation du méthane à la vapeur et d’électrolyse, ainsi que sur des centres de production d’hydrogène locaux dans des régions stratégiques. Les centres de production d’hydrogène en région constitueront un aspect clé de la stratégie d’approvisionnement en hydrogène de Xebec pour l’avenir. Les détails complets seront fournis lors d’une mise à jour de l’entreprise plus tard cette année.

Services et soutien industriels

Xebec poursuit sa stratégie de roll-up en faisant l’acquisition de sociétés de services d’air comprimé afin de développer le réseau de services Cleantech de l’entreprise. L’entreprise prévoit réaliser d’autres acquisitions en 2021, au fur et à mesure que les besoins augmentent en Amérique du Nord et en Europe. Par conséquent, Xebec vise une trentaine d’entreprises (dont six ont été acquises à ce jour) d’ici 2025, ce qui se traduira par un chiffre d’affaires annuel d’environ 250 millions de dollars dans ce secteur d’ici 2025.

Cette stratégie s’inscrit dans le plan à long terme de Xebec, qui vise à devenir une entreprise davantage axée sur les services. Une exposition accrue aux revenus des services devrait améliorer la prévisibilité et la rentabilité globales des revenus de l’entreprise. Enfin, l’offre de services de l’entreprise ne se limite pas à son propre équipement, car les techniciens peuvent interagir avec les systèmes de GNR et d’hydrogène des autres fournisseurs.

Les activités de Xebec dans le domaine de l’oxygène et de l’azote sur place continuent d’atteindre des volumes de livraison et de vente records. La demande pour l’oxygène médical a connu une forte hausse en raison de la pandémie mondiale de COVID-19. Un certain nombre de livraisons importantes ont été effectuées au cours du T1/21 dans des établissements de santé en Inde, au Pérou, au Royaume-Uni, en Afrique et au Moyen-Orient. De plus, plusieurs commandes supplémentaires ont été reçues la semaine dernière pour le marché d’Asie du Sud, notamment une commande de 41 unités de générateur d’oxygène pour l’Inde.

Infrastructures pour la production de gaz naturel renouvelable

Xebec continue de saisir des occasions d’investissement dans le secteur des infrastructures de gaz renouvelable par l’entremise de GNR Québec Capital L.P. (« GNRQC »), un fonds créé en partenariat avec le Fonds de solidarité FTQ (« Fonds »), le plus important fonds de développement du capital au Québec. Par conséquent, toutes les activités d’investissement de Xebec dans les infrastructures de gaz renouvelable ont été regroupées dans GNRQC. Xebec est un investisseur à parts égales aux côtés du Fonds de solidarité FTQ et participe à la vente d’équipements de gaz naturel renouvelable ainsi qu’à des contrats de service à long terme pour ces équipements.

GNR Québec Capital se consacre au développement d’installations performantes de traitement des déchets organiques pour la production et la distribution de GNR au Québec. Lorsqu’elle sera pleinement capitalisée avec 100 millions de dollars de capitaux propres et un effet de levier approprié, GNRQC prévoit financer environ 12 à 15 projets de GNR dans la province au cours de la prochaine décennie.

Le fonds compte plus de 20 projets en cours d’évaluation, qu’il s’agisse de projets nouveaux ou de projets existants dans les domaines de l’agriculture, des déchets municipaux et industriels. GRNQC prévoit réaliser plusieurs investissements en 2021, au fur et à mesure que les projets progressent au cours de leur cycle de développement moyen de trois à quatre ans.

Guide de gestion 2021
Pour l’exercice complet 2021, les prévisions annoncées précédemment par Xebec restent inchangées. Compte tenu du carnet de commandes actuel de 88,5 millions de dollars (au 12 mai 2021), des revenus prévus de HyGear, d’Inmatec et du Cleantech Service Network, nous continuons de viser des revenus consolidés pour 2021 de l’ordre de 110,0 à 130,0 millions de dollars et des marges de BAIIA ajusté de l’ordre de 3,0 à 4,0 %.

Xebec tiendra un webinaire en direct à l’intention des investisseurs pour discuter des résultats du premier trimestre 2021
Un webinaire destiné aux actionnaires, analystes, investisseurs, représentants des médias et autres parties prenantes se tiendra aujourd’hui, le 13 mai 2021, à 8 h 30 EST (5 h 30 PST).

Inscrivez-vous ici : https://app.livestorm.co/xebec-adsorption-inc/2021-q1-investor-webinar

L’enregistrement du webinaire et les documents d’accompagnement seront disponibles plus tard dans la journée dans la section réservée aux investisseurs du site web de la société à l’adresse suivante  xebecinc.com/investors.

États financiers et Rapport de gestion du premier trimestre 2021
Les états financiers complets, les notes relatives aux états financiers et le rapport de gestion pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2021 sont disponibles sur le site Web de la société à l’adresse suivante xebecinc.com/investors ou sur le site Web de SEDAR à l’adresse www.sedar.com. 

Liens connexes :
https://xebecinc.com/

Relations avec les investisseurs:
Xebec Adsorption Inc.
Brandon Chow, responsable des relations avec les investisseurs
[email protected]
+1 450.979.8700 poste 5762

À propos de Xebec Adsorption Inc.
Xebec est un fournisseur mondial de solutions d’énergie propre destinées aux gaz renouvelables et à faible teneur en carbone utilisés dans des applications énergétiques, de mobilité et industrielles. L’entreprise est spécialisée dans le déploiement d’un portefeuille de technologies brevetées pour la production d’hydrogène, de gaz naturel renouvelable, d’oxygène et d’azote. En se concentrant sur la production de gaz écologiquement responsable, Xebec a aidé des milliers de clients dans le monde à réduire leur empreinte carbone et leurs coûts d’exploitation. Basée au Québec, Canada, Xebec est présente mondialement avec cinq usines de fabrication, huit centres de services de technologies propres et trois bureaux de vente répartis sur quatre continents. Xebec est cotée à la bourse de Toronto sous le symbole (TSX : XBC). Pour plus d’informations, consultez le site www.xebecinc.com.

Avertissement

Le présent communiqué contient des déclarations et des informations de nature prospective (ci-après dénommées collectivement « déclarations prospectives ») au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes déclarations, autres que celles portant sur des faits historiques, sont des déclarations prospectives et sont soumises à des risques et à des incertitudes. En général, les déclarations prospectives peuvent être identifiées grâce à l’utilisation de termes comme « planifie », « cherche », « s’attend », « estime », « entend », « anticipe », « croit », « pourrait », « probablement », ou des variations de ces termes, ou encore des déclarations stipulant que certains événements, actions ou résultats « peuvent », « seront », « pourraient », « seront pris », « se produiront », « seront réalisés », ou d’autres expressions similaires. Les déclarations prospectives, notamment les déclarations concernant les futures dépenses d’investissements, les revenus, les dépenses, les bénéfices, les performances économiques, l’endettement, la situation financière, les pertes et les perspectives futures, mais aussi les attentes de la direction de Xebec à l’égard des informations relatives à l’entreprise ou au développement et à la croissance des activités de Xebec, impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient amener les résultats, le rendement, les perspectives et les occasions réels à différer sensiblement de ceux exprimés ou suggérés dans ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont soumises à des facteurs et des incertitudes sur le plan commercial et économique, mais aussi à d’autres facteurs qui peuvent amener les résultats réels à différer sensiblement, notamment les hypothèses et les facteurs de risque pertinents énoncés dans les documents publics de Xebec, comme, entre autres, le dernier rapport de gestion annuel ou bien la dernière notice annuelle, déposés sur le site Web SEDAR (www.sedar.com). Par ailleurs, si un ou plusieurs de ces risques, incertitudes ou autres facteurs devaient survenir, ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient sensiblement différer de ceux décrits dans les déclarations ou informations prospectives. Ces risques, incertitudes et autres facteurs concernent, entre autres, la condition incertaine et imprévisible de l’économie mondiale, notamment en conséquence de la pandémie de Covid-19, la capacité de Xebec de générer une croissance de revenus, la capacité de Xebec et du Fonds à identifier d’autres partenaires, la capacité du partenariat à mobiliser des investissements de capitaux supplémentaires, le développement du marché du gaz renouvelable au Canada, la capacité du partenariat à identifier des projets de gaz renouvelable intéressants dans lesquels investir, le prix des matières premières, la capacité de Xebec de respecter tous ses autres engagements et plans commerciaux, le nombre limité de clients de Xebec, la perte potentielle d’employés clés, la volatilité du cours des actions et d’autres facteurs. Bien que Xebec estime que les hypothèses et les facteurs utilisés dans la préparation des déclarations prospectives sont raisonnables, il convient de ne pas se fier indûment à ces déclarations, qui ne s’appliquent qu’à la date du présent communiqué de presse. En effet, rien ne garantit que de tels événements se produiront dans les délais indiqués, ni même qu’ils se produiront. Sauf si la loi applicable l’exige, Xebec n’a aucune intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser toute déclaration prospective en cas de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres.

Mesures non-IFRS

Ce communiqué de presse fait référence à des mesures financières qui ne sont pas reconnues par les normes internationales d’information financière ( » IFRS « ). Une mesure financière non-IFRS est un indicateur numérique de la performance, de la situation financière ou des flux de trésorerie d’une société qui exclut ou inclut des montants, ou fait l’objet d’ajustements qui ont pour effet d’exclure ou d’inclure des montants qui sont inclus ou exclus dans les mesures les plus directement comparables calculées et présentées conformément aux IFRS. Les mesures non-IFRS n’ont pas de signification normalisée en vertu des IFRS et il est donc peu probable qu’elles soient comparables à des mesures similaires présentées par d’autres sociétés ayant des activités identiques ou similaires.

La société estime que ces mesures constituent un complément d’information utile. Les mesures non-IFRS suivantes sont utilisées par la Société dans ce communiqué de presse : EBITDA et marge EBITDA.

Veuillez trouver ci-dessous les définitions des mesures financières non-IFRS utilisées par le présent document :

 » EBITDA  » désigne le bénéfice avant intérêts, impôts sur le revenu, dépréciation et amortissement, où les intérêts sont définis comme les coûts financiers nets selon l’état consolidé du résultat global.

« Marge EBITDA » étant l’EBITDA en pourcentage des revenus.